PRP

 

Qu'est ce que c'est ?

Cet examen consiste à injecter à l’aide d’une aiguille un concentré plaquettaire dans un tendon, un muscle pathologique ou dans une articulation arthrosique. Le but est de stimuler la cicatrisation d'un tendon, du cartilage, ou d'un musclé lésé, en injectant au sein de la zone pathologique les composés sanguins actifs à l'origine de la cicatrisation (le concentré plaquettaire).

Dans le sang, les plaquettes sont les composants à l'origine des phénomènes de cicatrisation et de coagulation. En tout, il ne représente que 4% de la totalité de la masse sanguine. La procédure va permettre d'augmenter la concentration plaquettes dans le produit injecté afin de stimuler la réparation des tissus.

 

Comment se déroule l'examen ?

L’examen se fait en position allongée et la peau est d’abord désinfectée. L'examen se déroule en deux temps :

Dans un premier temps, une prise de sang est effectué. Quelques ml sont prélevés en général au pli du coude, dans un dispositif  (tube) spécial, à usage unique, fourni par le cabinet . Le prélèvement est réalisé par le manipulateur. Le tube est ensuite mis dans une centrifugeuse pendant quelques minutes, puis le plasma riche en plaquettes ( PRP) est recueilli dans une seringue.

Le second temps consiste en une injection sous contrôle échographique ou radiographique dans la zone à traiter; dans les conditions d'asepsie recommandées.

 

Comment se préparer ?

Apportez :

  • La demande de votre médecin,
  • Les résultats de l'analyse d'urine qui auraient pu vous être demandés,
  • Le dossier radiologique en votre possession,
  • La liste écrite des médicaments que vous prenez,
  • Carte mutuelle,
  • Carte d'identitité.

Signalez : Si vous êtes enceinte ou pensez l'être, et si vous êtes allergique pour que des précautions soient prises.

 

Quels sont les risques ?

Toute intervention sur le corps humain, même conduite dans des conditions de compétence et de sécurité maximales, comporte un risque de complication. Comme pour toute ponction, il existe un très faible risque d’infection et d'hématome. Nous prenons, bien entendu, toutes les précautions nécessaires pour l’éviter.

Après l’examen :

Des douleurs locales peuvent survenir dans les jours qui suivent le geste. Elles peuvent être traitées par des anti-douleurs type paracétamol. Les anti-inflammatoire eux, sont contre indiqués car ils diminuent l'efficacité du concentré plaquettaire.

Le muscle ou le tendon traité reste fragile les 15 premiers jours durant lesquels la cicatrisation s'amorce. La cicatrisation se poursuit durant plusieurs semaines souvent accompagnée par de la kinésithérapie. Une kinésithérapie  adaptée peut être débutée au 7ème jour après l'injection.

 

Pour toute demande de rendez-vous, vous pouvez nous joindre au 04.13.96.12.00 ou par mail en remplissant le formulaire.
Nos secrétaires vous répondent du lundi au vendredi, de 8h00 à 18h30, sans interruption, et de 8h00 à 12h00 le samedi matin.

 
error: Content is protected !!