La Cystographie

 

 

A quoi cela sert il ?

La cystographie étudie les parois de la vessie et de l’urètre (canal qui permet l’élimination de l’urine à partir de la vessie).

Elle est utile dans les bilans de douleurs, d’infections urinaires ou de difficultés à uriner.

Elle recherche, au niveau de la vessie, des diverticules, une tumeur ou un reflux de l’urine vers les reins. Elle permet d’évaluer la taille de la vessie ainsi que sa position. Au niveau de l’urètre, elle recherche un rétrécissement du conduit ou une irrégularité de son calibre

 

Qu’est ce que c’est ?

Cet examen utilise les rayons x et un produit de contraste à base d’iode

Son principe consiste à rendre visible (opacifier) la vessie. Le produit de contraste est injecté dans la vessie à l’aide d’une sonde introduite dans l’urètre . Il diffuse et tapisse les parois de la vessie qui seront visibles sur les clichés grâce aux propriétés radio-opaque de l’iode.

 

Comment se déroule l’examen ?

Pendant l’examen, vous serez allongé sur la table de radio.
Le produit sera le plus souvent introduit dans la vessie à l’aide d’une sonde par l’urètre (cystographie rétrograde chez la femme ou l’homme).
Ce moment peut provoquer une sensation d’irritation.
Les radios sont d’abord réalises pendant le remplissage de la vessie. Dans un second temps, pour étudier l’urètre, des clichés seront pris au moment où on vous demandera d’uriner dans un récipient tout en restant sur la table de radio.
La durée de l’examen est de 30 à 45 minutes.

 

Quelles complications peuvent survenir pendant l’examen ?

Toute exploration médicale sur le corps humain, même conduite dans des conditions de compétences et de sécurité maximales comporte un risque de complication.

-Y a-t-il un risque lors de l’introduction de la sonde ?

Le sondage ou la ponction peuvent provoquer un malaise sans gravité et très transitoire.
Le risque d’infection des urines est très faible et pourra nécessiter un traitement antibiotique. Il est très rare de blesser l’urètre au cours de ce geste : ceci pourrait provoquer un petit saignement. Exceptionnellement, et un certain temps après l’examen, le sondage peut provoquer chez l’homme un rétrécissement de l’urètre.
La coloration des urines due à un petit saignement de la paroi vésicale est banal et sans aucune gravité : une réelle hémorragie dans la vessie comme un saignement autour de la vessie sont tout à fait exceptionnels, mais ils peuvent conduire à une intervention.

-Y a-t-il un risque au moment de l’injection ?

La fuite de produit autour de l’urètre ou de la vessie au moment de l’injection est rare et sans gravité.
Exceptionnellement, si elle était importante, elle pourrait nécessiter la prescription d’un traitement antibiotique.
Les réactions allergiques après l’injection de produit iodé sont possibles, mais elles restent très exceptionnelles et sont le plus souvent sans conséquences.

 

Le produit de contraste peut être responsable d’une réaction allergique dans de rares cas. Si vous présentez un terrain propice, des comprimés donnés la veille et le jour même limiteront la réaction.

-Les rayons x :

Ils sont sans danger du fait des très faibles doses utilisées.

Comment se préparer ?

Vous pouvez manger, boire et prendre votre traitement habituel.

Apportez :

  • Les produits prescrits sur l'ordonnance,
  • L'ordonnance de votre médecin,
  • Les radiographies ou examens médicaux en rapport avec l'examen du jour, les résultats de votre analyse d'urine (ECBU)
  • Votre carte vitale ou attestation de sécurité sociale à jour, et, le cas échéant, votre attestation CMU ou d'exonération, votre feuillet d'accident du travail,
  • Votre mutuelle,
  • Carte d'identité.

Signalez : Si vous êtes sous enceinte ou pensez l'être, afin que des précautions soient prises.

 

Pour toute demande de rendez-vous, vous pouvez nous joindre au 04.13.96.12.00 ou par mail en remplissant le formulaire.
Nos secrétaires vous répondent du lundi au vendredi, de 8h00 à 18h30, sans interruption, et de 8h00 à 12h00 le samedi matin.

 

Call Now Button
error: Content is protected !!